L'égalité dans la différence

Choisissez entre l'annuaire des médecins et autres professionnels et l'annuaire des services cliniques et administratifs

Pour l’encadrement adapté d’adolescents en situation de handicap mental

Inauguration des nouvelles infrastructures De Park

 

En date du 18 octobre 2019 ont été inaugurées à Ettelbruck deux nouvelles structures pour adolescents en situation de handicap mental au sein de l’entité De Park du Centre Hospitalier Neuro-Psychiatrique (CHNP). Corinne Cahen, ministre de la Famille et de l’Intégration, a assisté à l’événement.

 

L’offre des deux pavillons inaugurés s’adresse à des adolescents présentant un handicap mental avec, dans la plupart des cas, des troubles d’adaptation et/ou du comportement. «Jusqu’à peu, ces adolescents devaient être pris en charge à l’étranger pour bénéficier d’un soutien professionnel adapté qui n’existait pas encore au Grand-Duché», a précisé Jean Feith, directeur accueil & hébergement du CHNP. «Il fallait trouver une solution nationale, raison pour laquelle Madame le Ministre Corinne Cahen nous a demandé de créer un service pour 18 adolescents.»

 

En effet, à l’étranger, ces jeunes étaient confrontés à de nouvelles problématiques. Déjà fragilisés par le déplacement, ils devaient faire face à d’autres coutumes, à une culture et à une langue différentes.

 

«Après la flexibilité du Park de prendre en charge des adolescents ces dernières années, je me réjouis qu’ils puissent vivre maintenant dans des bâtiments complètement rénovés pour répondre à leurs besoins», a affirmé Corinne Cahen. «Les jeunes du Park disposent désormais d’un espace de vie et d’infrastructures où leur handicap n’est plus un obstacle à l’organisation de la vie quotidienne ou à la concrétisation de leurs attentes et besoins très personnels.»

 

Avec ses 4 hectares, le parc est un formidable lieu de vie pour les résidents, un site intégré dans la commune et ses offres, avec assez d’espaces verts pour permettre aux résidents de vivre leur vie pleinement. «Sans murs et sans clôtures, le parc garde son charme et reste ouvert à la population, l’idée n’étant pas d’isoler les résidents mais de les intégrer dans la société tout en tenant compte de leurs besoins individuels», a souligné Madame le Ministre Corinne Cahen.

 

Le coût du projet adolescents de 2.882.216 € TTC a été intégralement financé par le ministère de la Famille, de l’Intégration et à la Grande Région, qui a soutenu le projet dès le début et a été un partenaire-clé.