L'égalité dans la différence

Choisissez entre l'annuaire des médecins et autres professionnels et l'annuaire des services cliniques et administratifs

Participez à notre étude internationale Psy-Long-COVID

La Rehaklinik vient de lancer une étude sur les effets (neuro-)psychologiques du Long-COVID. Dans le cadre de cette étude, une enquête est menée en ligne. Celle-ci permettra de mieux comprendre les symptômes et de développer des approches thérapeutiques ciblées. Afin d’obtenir des résultats significatifs et pertinents, il est important d’avoir un grand nombre de participants à cette étude.

 

=> JE PARTICIPE À L’ÉTUDE

 


Une proportion significative de tous les patients infectés par le COVID rapporte des symptômes persistants. Ces tableaux cliniques, parfois très hétérogènes, sont regroupés sous le terme « Long-COVID ». De nombreuses personnes souffrant du Long-COVID rapportent également des plaintes psychologiques et/ou neuropsychologiques prononcées. Afin de mieux comprendre ces symptômes et de développer des approches thérapeutiques appropriées, la Rehaklinik a lancé une étude internationale et s’est associée à de grandes cliniques des pays germanophones. L’objectif de l’étude est d’examiner les différences et les similitudes entre le syndrome de Long-COVID et d’autres maladies déjà connues.

 

Les premières études ont montré que plus d’un tiers des personnes souffrant d’un Long-COVID doivent lutter contre des troubles psychologiques et/ou neuropsychologiques, qui les affectent dans leur vie quotidienne, parfois de manière très prononcée. Malheureusement, on en sait trop peu sur les causes et les approches thérapeutiques correspondantes de ces syndromes psychologiques et neuropsychologiques en relation avec le Long-COVID.

 

Pour mieux comprendre ces syndromes, la Rehaklinik s’est associée à des partenaires de grande renommée pour étudier la question des caractéristiques spécifiques des syndromes psychologiques et neuropsychologiques associés au Long-COVID. À cette fin, les plaintes des personnes souffrant de Long-COVID sont comparées aux syndromes des personnes souffrant d’autres maladies infectieuses chroniques, ainsi que des personnes souffrant d’autres symptômes persistants après un traitement médical en soins intensifs. L’objectif est de savoir si cette souffrance est spécifiquement liée à l’infection ou, le cas échéant, à d’autres facteurs (par exemple, la pandémie ou le traitement lui-même).

 

Pour répondre à cette question de recherche importante et urgente, la Rehaklinik recherche des participants qui répondent à l’un des trois critères suivants :

 

  • Souffrir de symptômes persistants associés à une infection au Coronavirus (Long-COVID),
  • OU souffrir de symptômes persistants liés à une autre maladie infectieuse,
  • OU souffrant de symptômes persistants liés au traitement en soins intensifs.

 

La participation à l’étude se fait via le lien suivant : https://ww3.unipark.de/uc/long-covid/.

 

L’enquête dure environ 30 minutes et se déroule entièrement en ligne. Elle consiste en divers questionnaires et tests neuropsychologiques. La participation à l’étude est totalement anonyme et volontaire.

 

La Rehaklinik réalise cette étude en collaboration avec l’Université du Luxembourg, représentée par le Prof. Dr Claus Vögele, et en coopération avec de grandes institutions nationales et internationales d’Allemagne et de Suisse, dont l’Hôpital universitaire de Hambourg-Eppendorf, l’Institut psychiatrique Max Planck de Munich, les Hôpitaux psychiatriques universitaires de Bâle, l’Hôpital universitaire psychiatrique de Zurich, l’Hôpital universitaire de Francfort et le Centre hospitalier de Luxembourg.